Pfizer rachète la biotech Array Biopharma, valorisée à 11,4 milliards USD

New York, 17 juin 2019 (AFP) – Le géant américain de la pharmacie Pfizer a annoncé lundi le rachat de la société de biotechnologie spécialisée en oncologie Array BioPharma, une opération qui s’ajoute à la longue liste des acquisitions de « biotechs » ces dernières années.
   Dans un communiqué, Pfizer indique avoir proposé 48 dollars par action pour le rachat d’Array, valorisant l’entreprise à 11,4 milliards de dollars.
   Ce rachat « pose les bases en vue de créer une franchise potentiellement leader sur l’industrie du cancer colorectal, combinée à l’expérience de Pfizer déjà existante sur les cancers du sein et de la prostate », se réjouit Albert Bourla, le nouveau PDG de Pfizer.
   Le portefeuille d’Array se compose notamment de deux médicaments, le Braftovi (encorafenib) et le Mektovi (binimetinib) qui, combinés, sont efficaces contre les cancers porteurs de mutations dite « BRAF ».
   L’association des deux médicaments a été autorisé en septembre dernier par la Commission européenne, quelques mois après l’autorisation donnée par l’agence américaine du médicament.
   « 15% des cancers colorectaux » sont concernés par cette mutation, selon le communiqué, tout comme certains types de mélanomes.
   Cette transaction montre l’engouement des gros laboratoires pour les « biotechs », qui les rachètent pour des montants souvent astronomiques.
   Début janvier, Bristol-Myers-Squibb avait racheté Celgene dans une méga-fusion à 74 milliards de dollars.
   L’an dernier Sanofi s’était adjugé le spécialiste des traitements contre l’hémophilie Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars et avait dépensé 3,9 milliards d’euros pour le belge Ablynx.
   Novartis avait de son côté mis la main sur AveXis, spécialiste des maladies génétiques rares pour 8,7 milliards de dollars.

Partager l’article