Interview d’Alexandre Guerry, Project Manager R&D Cytosial Biomedic

« CYTOSIAL Biomedic développe des Dispositifs Médicaux à base de biopolymères pour des applications médicales innovantes dans les domaines de la médecine régénératrice et de l’ingénierie tissulaire. La société concentre actuellement ses efforts sur le développement de sa technologie chitosane tout en commercialisant une matrice à base d’acide hyaluronique réticulé. »

Comment avez-vous découvert la poche Maxima 200?
Nous étions à la recherche d’une quantité importante d’eau pour injection afin de s’en servir comme excipient pour nos dispositifs médicaux et nous avons contacté CDM Lavoisier qui est un fournisseur réputé dans le domaine.

Pourquoi avoir choisi cette poche ?
Car elle répond à un certain nombre de nos critères que nous nous étions fixés et que nous avons unebonne collaboration avec CDM Lavoisier pourrépondre à toutes nos attentes.

Quels sont les avantages d’une telle poche?
Il y a plusieurs avantages majeurs car nous étions à la recherche d’un système qui nous permettait dans un premier temps d’éviter de décapsuler 200 bouteilles. Nous avions besoin de 200L. Les conditionnements standards sont en 1L. C’était beaucoup de manutention avec un risque important pour l’utilisateur de faire des erreurs lors de cette manutention c’est à dire décapsuler les bouteilles. De plus renverser ces bouteilles dans une poche de 200L afin de préparer une solution tampon, pose des problèmes au niveau des quantités que nous avons réellement mises dans cette poche. Nous avons besoin de connaitre absolument la quantité d’eau que nous avions transvasé. Un autre point important, c’est que 200 bouteilles, ça impose une certaine contrainte logistique, alors qu’être livré dans un contenant unique est un avantage très intéressant. L’élimination des déchets est aussi un point important car on a juste à éliminer une seule poche qui pèse à vide moins de 1 kg plutôt que 200 bouteilles en verre.

 

 

Les essais ont-ils répondu à vos attentes?
Nous avions besoin d’effectuer un essai complet du processus pour évaluer ce qui était important pour nous : le caisson de transport, la poche et les différentes connectiques. Le caisson lui-même est facilement utilisable, aussi bien l’ouverture du capot supérieur que l’accès aux connectiques par la trappe inférieure. Nous avons aussi remarqué que la poche était d’une très bonne qualité, ce qui permet d’avoir un bon contrôle visuel du produit. Nous nous sommes aussi rendu compte qu’une fois le transfert complet de l’eau distillée, il restait très peu de liquide à l’intérieur. Et pour finir, nous avons testé les connectiques ce qui nous permet d’avoir des connections et déconnections stériles compatibles avec notre système. De plus, les avantages des connectiques, à usage unique, utilisées sont qu’elles permettent de garder un bon confort de manipulation et d’avoir une garantie de stérilité. Enfin, une formation de moins de 10 mn suffit à un opérateur pour être autonome sur ce type de système.

Que pourriez-vous dire de plus sur cette poche?
Nous avons surtout un avantage à utiliser ce système, c’est la sécurité. Pour nous, c’est un point extrêmement important. C’est-à-dire que l’on passe à une solution sans manutention importante de bouteille d’eau PPI. Nous supprimons également de nombreuses interventions humaines et de ce fait nous limitons fortement le risque de contamination. Ceci nous permet in fine d’être sûr d’avoir le bon volume d’eau pour adapter la pesée des matières pour la solution à la quantité d’eau disponible.

Capture D’écran 2017 12 07 à 14.25.19

Alexandre GUERRY – CYTOSIAL BIOMEDIC

Partager l’article

LinkedinEnvoyer par mail