Le français Ceva rachète un spécialiste allemand des vaccins vétérinaires

Paris, 17 mai 2019 (AFP) – Le groupe français de produits vétérinaires Ceva a annoncé vendredi un accord pour acquérir l’activité de santé animale de l’allemand IDT Biologika, qui devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros, principalement grâce à ses vaccins.
   La transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, devrait être conclue « d’ici le 1er juillet 2019 », sous réserve de l’approbation de l’autorité fédérale allemande anticartel, selon un communiqué de Ceva.
   « De fortes synergies existent entre les gammes de vaccins porcins et aviaires des deux sociétés et l’implantation mondiale de Ceva permettra une expansion rapide des ventes de la gamme actuelle de produits IDT dans le reste du monde », selon le groupe.
   Ceva prévoit par ailleurs d’investir « de manière significative » dans le développement d’un nouveau centre mondial d’innovation dans les vaccins porcins sur le site existant d’IDT à Dessau (est de l’Allemagne), ainsi que sur son autre site de recherche situé à Riems (nord du pays).
   Le rapprochement des équipes de Ceva et d’IDT « renforcera significativement notre innovation et développement en biologie, ce qui est primordial compte tenu du rôle essentiel que jouent les vaccins pour réduire le recours aux antibiotiques », a souligné le PDG de Ceva, Marc Prikazsky, cité dans le communiqué.
   Basé à Libourne (Gironde), Ceva a connu une forte croissance de son activité au cours des dernières années, notamment par le biais d’acquisitions en France comme à l’étranger. Ses ventes ont cependant stagné l’an dernier, à
1,1 milliard d’euros.
   Non coté en Bourse, le groupe fondé en 1999 emploie 5.500 collaborateurs dans le monde. Il est présent dans 110 pays. Ses activités couvrent aussi bien les médicaments et vaccins pour animaux d’élevage que pour animaux de compagnie.

Partager l’article