L’humanitaire au cœur de l’entreprise : enjeux & opportunités, retours d’expérience !

Lors de la 30ème édition du Congrès International A3P à Biarritz, le 14 novembre s’est tenu le 2ème petit déjeuner interactif organisé par A3P Women. Le thème de cette année : l’humanitaire au cœur de l’entreprise : enjeux et opportunités.

À travers deux belles personnes, Audrey Delbarre (GSK) et Antoine Sépulchre (Handicap International), deux points de vue se sont échangés : celui de l’employée envoyée en mission et celui de l’ONG, organisateur de ces missions. La dynamique dans les échanges a permis de poser un regard neuf notamment sur les attentes des nouvelles générations en matière de recherche de sens dans ses activités professionnelles et humaines.

Le monde des entreprises évolue et doit pouvoir s’adapter aux nouvelles générations à venir en offrant l’opportunité à ses employés de vivre une expérience unique pour les fidéliser d’un côté en leur donnant du sens dans leur travail, et contribuer à la réputation de l’entreprise de l’autre.
Audrey a ainsi pu partir 6 mois en mission humanitaire en Afrique grâce à son entreprise GSK Vaccins, basée à Wavre (Belgique). Cela lui a permis de découvrir l’autre côté du paysage pharmaceutique afin de comprendre pourquoi on continue d’investir, de rechercher et d’innover dans ce domaine. En effet, chaque jour des personnes souffrent et ont besoin de vaccins. C’est une démarche tri partite où tout le monde y trouve son compte : l’employeur a en retour un employé motivé qui va partager rapidement son expérience avec tous ses collègues, les rebooster et leur partager le sens de notre travail. Pour l’ONG, c’est une opportunité de développer auprès de ses équipes des compétences par l’apport d’une expertise et pour l’employé en tant que tel, c’est une occasion unique de sortir de sa zone de confort, de découvrir le monde humanitaire, de se dépasser en découvrant d’autres cultures et s’enrichir de relations humaines.

D’ailleurs pour des ONG comme celle d’Antoine, Handicap International, c’est une belle opportunité que de pouvoir bénéficier pendant quelque temps des compétences et de l’expertise d’employés afin de renforcer les programmes déployés sur le long terme.

Cet événement a rempli son objectif premier : favoriser les échanges, créer des liens et pérenniser les belles initiatives. En effet, nous retiendrons notamment que suite au témoignage d’un collaborateur d’Anios sur son projet humanitaire de distribution d’eau, la société BWT a souhaité apporter une solution. Nombreux sont aussi les participants qui ont échangé avec Audrey et Antoine sur leurs expériences pour créer cette dynamique au sein de leur entreprise.

 

Rendez-vous en 2019, pour de nouveaux sujets tout aussi passionnants !

 

Témoignage d’Antoine Sépulchre
Business Development manager, Handicap International Belgique

« Les ONGs sont avant tout à la recherche de professionnels qui peuvent mettre à contribution leur expertise au service de projets humanitaires. Un projet humanitaire sera une réelle réussite seulement s’il est porté au niveau le plus haut de l’entreprise, à savoir la direction.

Le secteur privé et celui des ONGs étant encore trop souvent sillonnés, il est essentiel de bien aligner les attentes de part et d’autre avant de débuter un projet. La réussite dépendra avant tout d’une bonne communication entre les partenaires. Pour que cela fonctionne, il faut trouver le bon angle et s’assurer qu’il y ait une cohérence entre le métier de l’entreprise, l’ONG, le métier de l’employé et le contenu du travail humanitaire. Cette cohérence entre la mission, les aspirations/le savoir-faire de l’employé et l’apport de l’entreprise crée du sens pour chacun et permet de rompre avec la logique des silos ; cela permet de se retrouver ensemble sur un même objectif en créant du sens et de la valeur pour chacun des partenaires. »

 

Témoignage d’Audrey Delbarre
Responsable Communication interne, GSK Vaccins Belgique

« C’est tout d’abord une expérience humaine riche en relations et en rencontres. Le fait d’être sur le terrain et loin du monde digital m’a rappelée les bases fondamentales : nous interagissons et donc nous devons construire nos relations. Echanger et créer un climat de confiance sont importants en Afrique. Il faut d’abord prendre le temps d’échanger, d’écouter et de construire ses relations. Une fois cette confiance installée, on peut bâtir des projets. Cette expérience m’a permis surtout d’appuyer sur le bouton « pause » dans notre rythme effréné de travail et de réaliser sur le terrain à quel point les populations ont réellement besoin d’aide. (…)

De retour au travail aujourd’hui, cette expérience m’a donné envie de pousser mon entourage à mettre de l’énergie sur l’essentiel pour mieux avancer et ne pas se précipiter pour faire deux pas en arrière ensuite. »

 

 

Les messages clés à retenir sur l’humanitaire en entreprise

  1. C’est un vecteur important de motivation au sein du personnel
  2. Un bénéfice en matière d’attractivité dans le recrutement auprès des nouvelles générations qui sont de plus en plus en quête de sens dans leur travail. Travailler pour une entreprise qui soutient activement une cause sociale est devenu un réel avantage concurrentiel de nos jours, et peut renforcer le sentiment de fierté et d’appartenance à l’entreprise.
  3. La reconnaissance et la notoriété d’un employeur moderne et une image positive auprès du grand
  4. De nombreuses opportunités de partenariats à développer dans le cadre d’un « WIN-WIN-WIN » entre l’ONG, le privé et l’employé : des petits aux grands

Partager l’article

[#Beginning of Shooting Data Section]
Nikon D3X
2012/01/28 16:46:02.81
Fuseau horaire/date : UTC+1, Heure d'été:Activée
RAW (14 bits)
Taille d'image : L (6048 x 4032), FX
Objectif : 85mm F/1.4G
Photographe :                                     
Copyright :                                                       
Focale : 85mm
Mode d'exposition : Manuel
Mesure : Matricielle
Vitesse d'obturation : 1/160s
Ouverture : F/16
Correction expo. : 0IL
Régl. précis expo. :
Sensibilité ISO : ISO 100
Optimisation image :
Balance des blancs : Automatique, 0, 0
Mode mise au point : AF-S
Mode de zone AF : Dynamique, 51 points (Suivi 3D)
Réglage précis AF : Désactivé
VR :
Réduction du bruit : Désactivée
Réduc. bruit ISO : Désactivée
Mode couleur :
Espace colorimétrique : Adobe RVB
Correction des tons :
Réglage des teintes :
Saturation :
Accentuation :
D-Lighting actif : Désactivé
Contrôle du vignetage : Normal
Contrôle auto de la distorsion :
Picture Control : [SD] Standard
Fondé sur : [SD] Standard
Réglage rapide : 0
Accentuation : 3
Contraste : 0
Luminosité : 0
Saturation : 0
Teinte : 0
Effets de filtres :
Virage :
Sys coord :
Authentification : Désactivée
Nettoyage du capteur d'image :
Légende image :                                     
[#End of Shooting Data Section]

Anne CASSART – A3P WOMEN

Après un début de carrière académique à l’Université Catholique de Louvain, Anne a d’abord rejoint une start-up axée sur le développement des outils de BMP (Business Process Model). Ensuite, elle rejoint l’équipe de BiiON, société spécialisée en informatique industrielle qui couvre de l’automation au développement de logiciels qualifiés pour la Pharma alors que celle-ci en est encore à son démarrage. D’abord en tant que Account et Marketing manager, elle a participé au développement du business, acquis des compétences techniques, participé à la création des produits phares de l’entreprise et s’est familiarisée avec le secteur. Aujourd’hui, en tant que Directeur commercial, elle a à sa charge le développement commercial et marketing des solutions de l’entreprise, la création de nouveaux partenariats, l’encadrement clients et l’étude de veille technologique. Anne est également active au sein de l’Association A3P ; elle a notamment contribué à la création du groupe A3P Women où l’objectif est de créer des espaces d’échanges thématiques sur des sujets de société justes et solidaires.